AMENAGEMENT DES ALLEES MARINES ET DES ABORDS DU MARCHE A CAPBRETON

MAITRISE D'OUVRAGE : VILLE DE CAPBRETON

CONCOURS RESTREINT

EQUIPE :

CARMEN DUPLANTIER ARCHITECTE

ANOUK DEBARRE ARCHITECTE PAYSAGISTE

(ont aussi participé: Clémence Prévost, Laetitia Huttard)

DATE : 2018

INTENTIONS :

 

Le Boudigau, cours d’eau à l’histoire très mouvementée, est un réel potentiel pour Capbreton.
Fortement identitaire, le cours d’eau constitue un élément de mémoire du lieu, un bien transmis, qu’il s’agit de révéler, de rendre accessible et utilisable par tous. Il s’agit de lui inventer un nouveau destin, de nouveaux usages, afin de le mettre en accord avec les aspirations actuelles.


Le réaménagement des abords du Boudigau répond non seulement à une préoccupation croissante de voir maintenus des espaces naturels et d’améliorer le cadre de vie des habitants, mais c’est aussi l’occasion d’utiliser son fort potentiel imaginaire et identitaire pour améliorer l’image de la ville : faire des allées marines un véritable théâtre de la ville.


Révéler le Boudigau implique tout d’abord de permettre au plus grand nombre de s’en approcher physiquement, et d’en requalifier les abords. Cela implique d’autre part d’activer le Boudigau : d’attirer les habitants vers l’eau grâce à de l’activité.


Faire du Boudigau un lieu de rencontres et de convivialité en créant cafés, espaces de détente et espaces verts, notamment des espaces de dégustation au niveau du marché.


Faire du Boudigau un lieu de rencontres culturelles, en permettant au cinéma Rio ou à tout autre organisateur d’utiliser le Mur à Gauche afin d’organiser des séances de cinéma en extérieur.


Faire du Boudigau un bel espace, emblématique de la ville. La représentation du gouf de Capbreton et du rythme des marées, scénographié au bord de l’eau au niveau des salles municipales pourra participer de la création d’un symbole, d’un sentiment d’appartenance fort à la ville de Capbreton.


Faire du Boudigau un terrain de jeu, en créant différentes aires de jeux pour enfant fortement liées à l’identité locale (pêche à la baleine), en créant un circuit de course à pied, en redonnant toute son importance au mur à gauche, et en créant des espaces propices au jeu de boule.

Faire du Boudigau un témoin de son histoire, par l’évocation d’éléments forts de l’Histoire et de l’identité de Capbreton au fil de l’eau : grâce à une signalétique intégrée dans le sol, et à la restauration d’éléments locaux


Faire du Boudigau un espace changeant : les variations de marée seront symbolisées dans l’espace du Gouf face aux salles municipales : le fond du gouf se remplira au rythme des marées, et à la marée haute apparaîtra de la brume au sol. Les abords du marché, pensées de façon multifonctionnelle garderont tout leur attrait même les jours sans marché, grâce à la création de deux places plantées d’un mail de platane, et d’un bar à l’extrémité sud.


Relier les Allées Marines aux abords du marché et au centre-ville : en créant des percées visuelles depuis la rue du Général de Gaulle et en requalifiant les baleines. Le marché gagnera en visibilité grâce à la création d’un signal visuel : la palombière en fond de perspective ainsi que la re modélisation du carrefour de la Mairie invitera les visiteurs à prolonger leur balade jusqu’au marché.


La réactivation des Allées Marines s’ancrera dans l’identité forte de Capbreton : l’on affirmera cette identité dans le choix des matériaux, le traitement des espaces, mais aussi à travers des éléments pédagogiques.

Capbreton, seul port des Landes, à l’histoire étonnante, jouit de trois influences majeures : l’océan Atlantique, son centre-ville ancien fortement ancré dans la tradition landaise, ainsi que la forêt des Landes.


La lecture de ce projet peut ainsi se décomposer en trois séquences empruntes de ces trois influences :


SÉQUENCE 1 : DU PONT LAJUS AU MUR À GAUCHE, UNE INFLUENCE DE L’OCÉAN

SEQUENCE 2 : DU MUR À GAUCHE AU MARCHÉ, UNE INFLUENCE DE VILLAGE LANDAIS

SÉQUENCE 3 : À L’EXTRÉMITÉ DU PARKING DU MARCHÉ, L’INFLUENCE DE LA FORÊT