AMENAGEMENT DES QUAIS DE LA SAMBRE DANS LA TRAVERSEE DE CHARLEROI

MAITRISE D'OUVRAGE : PORT AUTONOME DE CHARLEROI

CONCOURS RESTREINT : 1ER PRIX POUR LA PARTIE QUAIS (PARTIE PRINCIPALE DU PROJET) | 3EME PRIX POUR LA PARTIE ESPLANADE DE LA GARE (MOA : VILLE DE CHARLEROI)

EQUIPE :

CARMEN DUPLANTIER ARCHITECTE

ANOUK DEBARRE ARCHITECTE PAYSAGISTE

YON ANTON OLANO ECLAIRAGISTE

PIRNAY INGENIEUR STRUCTURE

DATE : 2017

INTENTIONS :

RESTITUER LA SAMBRE AUX HABITANTS
- physiquement, en leur permettant d’arriver au niveau de l’eau, de s’en approcher considérablement.
- requalifier la Sambre : l’eau comme lieu de vie, lieu de rencontres culturelles, lieu d’activités sportives.

 

ACTIVER les berges de la Sambre
1. Faire de la Sambre un lieu de rencontre et de convivialité
2. Faire de la Sambre un lieu de rencontres culturelles
3. Faire de la Sambre un bel espace
4. Faire de la Sambre un terrain de jeu
5. Faire de la Sambre un témoin de son histoire
6. Multiplier les points de vue sur la Sambre
7. Faire de la Sambre un espace changeant
8. Faire de la Sambre un lieu de promenade
9. Relier la Sambre aux différentes infrastructures

La lecture du projet peut se décomposer en quatre séquences :


- Une séquence culturelle et récréative :
entre le pont Olof Palme et le pont Roi Baudoin, se déroulent des gradins doux minéraux, invitant les visiteurs et habitants vers l’eau. Au niveau de l’eau, la promenade accueillera des cafés encastrés dans les gradins, dont les terrasses s’étendront face à la future halte nautique, ainsi que des jeux d’enfants, des cercles de brume. C’est ici aussi que débouche le tunnel d’accès à la gare, avec une vue directe sur l’eau. La scène flottante (en option dans l’estimatif) viendra se loger en face de ces gradins, transformant cet espace en théâtre de plein air. Cette scène temporaire pourra être démontée en dehors des manifestations culturelles, ou venir se ranger dans la halte nautique lorsque celle-ci sera construite. La scène pourra ainsi être utilisée hors des manifestations comme espace public sur l’eau.


- Une séquence verte :
Du pont Roi Baudoin à la placerelle se déroule une séquence verte : les gradins verts sont plus doux. Telle un pocket parc, elle permet là de s’allonger dans une ambiance verdoyante au bord de l’eau.
Dans la chaîne de représentation de la flore des terrils telle que décrite plus haut, c’est la représentation de la recolonisation des terrils à son apogée.
En effet, au plus près de la gare (phase 2), le sol des pare-terres fleuris est noir comme le charbon et peu de plantes s’y intègrent. Au fur et à mesure que l’on s’approche de la Sambre, les pare terres sont de plus en plus plantés et fleuris, reprenant les essences se développant naturellement sur les terrils. Au travers des plantations, on est ainsi éveillé au passé de Charleroi. Les arbres plantés le long de la rive droite sont principalement des essences pionnières et s’accordent avec les plantations réalisées sur l’autre rive.


- Une séquence de liaison
La situation actuelle délicate caractérisée par un noeud d’infrastructures que sont le passage du métro aérien, le tunnel des voitures et l’extrémité de la placerelle nous pousse à proposer un bâtiment-totem, permettant de gérer la circulation verticale des piétons, et créant par là-même un élément marquant le long du fleuve, telle une „Structure“ de Sol Lewitt. En son sommet, il accueille un bar roof top présentant une vue panoramique sur le fleuve, la ville, et les terrils dans le paysage lointain. Dans cette première phase, nous conservons le tunnel existant, réduisons sa largeur par la création d’une terrasse au niveau de la placerelle, pour doter la rive d’une promenade haute plus généreuse. En partie basse, le mur existant conservé sera utilisé comme mur d’escalade. Au niveau du métro aérien, la promenade basse reprend la hauteur du chemin de halage, et nous multiplions les accès à celle-ci par la création de belvédères.
Dans une seconde phase, nous proposons de dévier la voirie et le métro afin de dégager davantage d’espace public, de relier directement la placerelle au nouveau quartier créé et de dégager une place réelle devant l’Hôtel des chemins de fer restauré.


- Une séquence équipements sportifs :
En rive gauche au niveau du pont de Philippeville, cette séquence offre aux habitants un lieu récréatif et sportif accueillant un skate parc avec des gradins orientés au Sud et une aire d’entrainement de basket. Cette séquence, située au niveau du chemin de halage, constitue une liaison avec le projet de Charleroi River Towers et la promenade-piste cyclable le long de la Sambre.