PROJET URBAIN GAUTING | ALL

CONCOURS RESTREINT, 2016

MAITRISE D'OUVRAGE :

COMMUNE DE GAUTING

MAITRISE D'OEUVRE: CARMEN DUPLANTIER (Architecte) + DEBARRE DUPLANTIERS ASSOCIES (Anouk Debarre Paysagiste et Martin Duplantier Architecte)

SURFACE : 6 HA

PROGRAMME : STRUCTURATION DU CENTRE DE GAUTING, DE LA GARE A LA RIVIERE

Gauting competition urban design Carmen Duplantier
Gauting wettbewerb Lageplan Carmen Duplantier
Carmen Duplantier Gauting Wettbewerb Architektur
Gauting competition urban design Carmen Duplantier

INTENSIONS

PLACE-MAKER STRATEGY

L’enjeu de la structuration du centre de Gauting est de transformer l’ensemble de la Hauptstrasse en un lieu non plus seulement de passage mais aussi de destination.

Ainsi, cet espace dilaté entre la gare et la rivière, mérite une action plurielle pour assoir son rôle de pôle de flux mais aussi lieu d'usages. Ainsi un certain nombre de leviers d’action, disponibles et peu onéreux, sont capables de déclencher cette mutation urbaine :

- accentuer l’intensité urbaine, par un volet programmatique divers, en mixant culture, commerce et habitat. Un travail méticuleux est réalisé sur les continuités commerciales entre le parvis de la gare et la rue, et sur les effets de seuil commerciaux (programmation complémentaire à étudier)

- renforcer l’identité du tissu urbain. Gauting est caractérisé par son tissu de maisons-pavillons dans un bois de coteaux, par la relation intime de la nature et de la ville, par son non-alignement urbain, par ses chemins transverses. Nous avons ainsi repéré une séquence existante spécifique qui constitue ce que nous avons appelé la « cellule souche » de la Hauptstrasse et dont les qualités vont nous permettre de remodeler et d’ajuster la rue.

- organiser et structurer les flux, du pôle gare à la rivière. La sur-concentration de flux de voitures dans cet espace restreint nécessite une organisation optimale. Ainsi, les différentes temporalités et les pics de trafic (le matin et le soir vs. la journée, et le week-end) doivent être gérés en amont, et l’articulation des différentes échelles (métropolitaines, de quartier, domestiques) devra aussi être réfléchie.  Il nous semble indispensable de penser le site dans son environnement plus large (voie verte le long de la rivière, liaisons douces, connexions transversales, parking relais déporté de part et d’autre de la gare, plan de circulation plus large) pour dégager un espace de vie qualitatif au centre de Gauting.

- se donner une ambition sur le stationnement. La rue et les cœurs d’îlots sont envahis par le stationnement, aucune mutualisation des sorties n’a lieu aujourd’hui. Nous prévoyons donc d’enterrer et de mutualiser les stationnements comme les sorties sur la rue afin de minimiser leur emprise sur l’espace public et de requalifier ce dernier.

- séquencer la rue : si certains éléments feront la continuité de la rue, comme la présence de l’eau et la piste cyclable, le projet propose un séquençage du linéaire. La topographie est alors un élément naturel différentiant et générateur de séquences spécifiques.

/ En haut,« la source »: le parvis de la gare est la porte d'entrée de la ville, et organise les équipements métropolitains (cinéma), les équipements de flux, mais aussi les aménités et services associés (façades commerciales). Minéral, reliant toutes les fonctions et les façades par des jeux de terrasses en plis, ce grand plateau met en valeur les architectures variées et la lisibilité de la gare. Cette séquence est celle de la centralité et des flux. C’est aussi la source du projet, au sens propre du terme car l’eau de pluie stockée sur cette partie haute, va ruisseler tout le long de la rue et créer une ambiance toute particulière. L’entrée de la ville par le S-Bahn sera soulignée par une allée de persistants (pins sylvestres) de part et d’autre des rails. Les essences utilisées dans cette séquence seront empreintes de la montagne : bruyères, fougères, pins etc. restant vertes toute l’année et ayant des floraisons à différentes saisons.

/ au milieu, « les coteaux ». En plein milieu de la pente, la topographie est traitée par une série de terrasses en retrait par rapport à la rue, sorte de poches intimes. Elles sont reliées aux chemins des coteaux qui partent de part et d’autres vers les autres quartiers de Gauting. Cette séquence, plus végétale et intimiste, développe aussi une intensité commerciale autour de ces placettes.

/ en bas, « le riverfront ». Il s’agira d’aménager un parc en contact privilégié avec la rivière, en liaison avec une voie verte qui la longera et permettra àla piste cyclable de disposer d’espaces dédiés. Une passerelle activera cette dimension des deux côtés pour être à l’échelle de la commune.  Un Biergarten pourra s’installer dans le parc. Ce dernier sera protégé de la rue par un modelé planté de haies de persistants.