UN NOUVEL OPERA POUR ATLANTA

Réhabilitation de la bibliothèque publique d'Atlanta conçue par Marcel Breuer

Atlanta, 2009

Travail d'Etudiant, Georgia Tech Master 2

Enseignant : Professor David Yocum

PROGRAMME

Au cours de l’année 2009, la question de l’avenir de la Fulton Library s’est posée.Jugée impropre aux besoin d’une bibliothèque municipale, la ville a envisagé jusqu’à sa démolition. Il nous a donc été proposé d’imaginer conserver la bibliothèque en lui conférant un nouveau programme, ou de la démolir et d’imaginer une nouvelle bibliothèque à son emplacement.
Une maquette en bois à l’échelle 1’=3/32’’ (1/128) de la bibliothèque existante, destinée à être exposée dans le College of Architecture a été réalisée en groupe.
Il s’est agit d’un travail individuel pour le reste de l’exercice :  réalisation d’une individual observational thesis sur la bibliothèque et projet final.

INDIVIDUAL OBSERVATIONAL THESIS

Mon premier point d’observation de ce bâtiment a été à travers le dessin de ses élévations. Les jeux d’ombres et lumières,
de vides et de pleins ont donc été les premiers éléments qui m’ont marquée. La bibliothèque semble s’apparenter à une
sculpture d’Eduardo Chillida de l’extérieur. Mais la richesse de ce bâtiment semblait perdue à l’intérieur. Les jeux de vides
et de pleins apparaissant en termes d’ombres et de lumière peuvent aussi faire penser a Anish Kapoor et son travail sur
le vide apparaissant comme plein et vis e versa. Ainsi, ma «individual observational thesis» a consisté à faire un moule
autour du building, puis à couler du plâtre entre la paroi du bâtiment et le moule pour capturer l’extérieur du bâtiment à
l’intérieur. Le résultat forme un vide à l’intérieur du bâtiment, et toute la richesse volumétrique du bâtiment en est ainsi reflétée.
J’ai ensuite réalisé des dessins selon le même principe.

L'extérieur du bâtiment capturé à l'intérieur de celui-ci.

UN OPERA POUR LA VILLE D'ATLANTA


En partant de mon travail d’analyse précédent, seul un programme public pouvait honorer le bâtiment, et profiter de ce nouvel espace créé: un musée, ou encore une salle de spectacle. La ville d’Atlanta ne dispose que de peu de salles de spectacles: elle a donc planifié, il y a quelques années, d’en créer une dans le quartier de Mid Town dessinée par Calatrava. Faute de moyens, ce projet a été avorté. D’autre part, l’Opéra d’Atlanta ne se trouve plus à Atlanta mais à Cobb, à une demi-heure de la ville. Il me semblait donc judicieux de faire de la Fulton Library, située en plein down-town, un Opéra urbain.

 

L’avantage de venir se loger dans un bâtiment déjà existant est de prendre parti de l’espace existant, ainsi la salle d’opéra ne pouvait pas être comme toutes les autres, elle devait avant tout appartenir au bâtiment de Breuer, exister grâce à lui.


Il s’est donc agit de créer un vide dans le vide créé, tout en conférant à la salle de spectacle tout son aspect fonctionnel.
Le bâtiment est donc divisé en 2 espaces majeurs: la salle d’opéra et le foyer. Le mur séparant ces deux espaces utilise le même vocabulaire volumétrique que les murs extérieurs, mais il est utilisé des deux côtés: comme espace de circulation d’une part offrant des vues au public sur tout le hall, et d’autre part en formant des balcons dans la salle de spectacle.

 

Tous les aspects techniques, rangement, et coulisses sont situés dans les espaces qui restent en périphérie de l’opéra et du foyer, tout en respectant le volumétrie de Breuer, et sur les deux étages supérieurs éclairés par des cours et des ouvertures sur le toit pour ne pas perturber les façades existantes. Les façades sont préservées, mon approche étant de célébrer le travail de Breuer sur les volumes et la composition de façades.

Plan du Rez-de-Chaussée

Coupe longitudinale sur le Foyer

Plan R+1

Coupe longitudinale sur la salle d'Opéra

Vue sur le Foyer