DE

LITTORAL SUD D'ANGLET

MAITRISE D'OEUVRE: DEBARRE DUPLANTIERS ASSOCIES (ANOUK DEBARRE + MARTIN DUPLANTIER) ET CARMEN DUPLANTIER

 

MAITRISE D'OUVRAGE: Commune d'Anglet

CONCOURS : Juillet 2010 - Projet lauréat

LIVRAISON : 2014

BUDGET : 4M€

SURFACE : 38 000m²

PHOTOS : Yohan Zerdoun

 

 

Lieu de rencontre de deux géographies, ce morceau de territoire est témoin du système des plages dunaires des Landes venant s'achever sous la proue rocheuse du massif montagneux des Pyrénées. De cette confrontation de la nature est né un relief peu commun, où mer, plage, falaise boisée et rocheuse se côtoient, laissant découvrir un plateau où se développe la ville.

Les singularités de ce site se reflètent par ombre portée dans l’aménagement urbain : transposition de la lithographie des roches, reprise en creux des masses de la falaise, effet de miroir et de rencontre entre les milieux végétal et minéral, organisation des circulations en rideaux de manière à magnifier un fond de scène hors du commun : le panorama sur l’océan.

Sur la partie haute enfin, une entrée de ville en porte-à-faux sur l’océan en valorisant un immense belvédère sur l’esplanade Yves Brunaud. Comme une réponse à l’océan, un bassin et un jardin marqueront l’entrée de la Ville et sépareront la promenade et la piste cyclable de la circulation automobile.

Ainsi, s’appuyant sur un rideau végétal, toute l’attention sera donnée au panorama.

Le site est marqué par la rencontre de la chaîne des Pyrénées et des Landes. Il s’agit d’un point fort dont on peut exprimer les valeurs sur l’espace public. Il s’agit de rendre compte du caractère des Landes dans la partie basse et du caractère des montagnes dans la partie haute du territoire, pour en célébrer la rencontre. Pour ce faire, nous proposons de transposer la lithographie des roches sur le traitement du sol du belvédère. De la même manière, les blocs qui se détachent de la falaise sont transposés en masses rocheuses et végétalisés suivant une palette d’essences landaises afin d’organiser l’entrée de la plage d’Anglet. L’imbrication des deux milieux se réalise au pied de la falaise, autour du VVF.